Rejoignez-nous   
 
un rêve...
votre maison sur mesure

prenez contact avec nous !
  • Accueil
  • >
  • Réglementation environnementale « RE 2020 » : quel impact sur votre projet de construction ?


Actualités

Réglementation environnementale « RE 2020 » : quel impact sur votre projet de construction ?

 

Rechercher une annonce

Un terrain constructible
ou une offre “maison+terrain”



 
 

Réglementation environnementale « RE 2020 » : quel impact sur votre projet de construction ?

 

Afin de répondre aux enjeux de la transition énergétique, le gouvernement met en place de nouvelles normes de construction. Ces obligations auront bien sûr un impact sur le confort et sur la consommation énergétique des logements, maiss également sur le porte-monnaie du maître d’ouvrage.

 

Pour comprendre ces attentes, il faut tout d’abord revenir sur la réglementation actuelle. En 2013, Afin de répondre aux enjeux environnementaux, la réglementation thermique 2005 à laisser sa place à une nouvelle réglementation thermique appelée RT 2012. Imposée pour toutes les nouvelles constructions de maisons individuelles, celle-ci avait pour but de réduire la consommation d’énergie des habitations via des obligations de résultat et de moyens :

 

Obligations de résultats RE 2020

Besoin Bioclimatique (Bbio)

Cette exigence implique l’utilisation de matériaux performants et une optimisation du bâti pour réduire les besoins énergétiques du logement. Elle est calculée précisément selon un coefficient définissant les besoins bioclimatiques maximaux que l’on appelle « Bbio max ». (Bbio = 2 x Besoin en Chauffage + 2 x Besoin en Refroidissement + 5 x Besoin en éclairage).

 

La Consommation d’énergie Primaire (CEP)

Le CEP est la somme des consommations d'énergie primaire du foyer sur une année (chauffage + climatisation + Eau Chaude Sanitaire + éclairage + auxiliaires). Le CEP obtenu doit alors être inférieur au CEP max défini par le gouvernement, soit à 50 kWh par m² d’énergie primaire par an.

 

Températures intérieure Conventionnelle (TIC) ou confort d’été

Afin d’assurer un confort optimal lors des fortes chaleurs, la RT 2012 a fixé une température intérieure maximale à ne pas dépasser et ainsi limiter le recours à des systèmes de refroidissement. Toutefois, nous avons constaté que l’inconfort d’été s’est révélé très et trop présent dans les foyers et le recours à la climatisation de plus en plus demandé.

 

Obligations de moyens :

  • Répartition des parois vitrées (fenêtres, baie vitrée…) afin d’optimiser l’éclairage et l’apport de chaleur naturelle. 1/6 de la surface des murs devra être vitré
     
  • Traitement des ponts thermiques autour des menuiseries (portes, fenêtres, baies, vitres…) ou au niveau des dalles (point de rencontre entre le mur et le plancher)
     
  • Utilisation d’une source d’énergie renouvelable pour la production d’électricité ou d'eau chaude sanitaire (Solaire photovoltaïque / Solaire thermique / Chauffe-eau thermodynamique / Pompe à chaleur / Chaudière à condensation / Poêle à granule…)
     
  • Utilisation de matériaux performants pour réduire les besoins énergétiques du logement (brique, plancher hourdis, isolant sol et mur, isolation des combles…)
     
  • Limiter la quantité d'air qui entre ou sort de l’habitation de manière non contrôlée et ainsi éviter les « passoires énergétiques ». En fin de chantier, Maisons HERAUD réalise un test d’étanchéité pour vous garantir une perméabilité à l’air inférieure à 0,6 m3/h/m2.
     
  • Mesurer ou Estimer les consommations d’énergie de son habitation pour sensibiliser les habitants à propos de leur consommation via différents outils que l’on vous propose.

Grâce à son expérience et au renouvellement constant des solutions techniques liées au bâti, à l’isolation ou encore au mode de chauffage, Maisons HERAUD vous accompagne dans cette démarche environnementale en vous conseillant et en vous proposant une conception de maisons sur mesure pour assurer votre confort.

 

Le gouvernement met en place un nouveau dispositif….
À quoi doit-on s’attendre ?

 

La RE 2020 devait être applicable en 2020, mais elle a été plusieurs fois reportée et devrait entrer en vigueur au 1er janvier 2022. Heureusement, car les acteurs du BTP ont exprimé leurs inquiétudes. Ils regrettent notamment un manque de concertations et de transparence de la part du gouvernement, l'exclusion de certaines filières comme le gaz et des surcoûts important vont bien sûr se répercuter sur le consommateur final.

Les grands axes de cette réglementation RE 2020 concernent

  • La réduction de 30% du Bbio pour baisser les consommations et les factures. Ceci implique un renforcement du bâti via des matériaux renforcés thermiquement ou des épaisseurs d’isolants plus importants. Très logiquement, le prix de la maison en sera impacté. La Fédération française du bâtiment estime que pour une maison de 90m², il y aurait un surcoût d’environ 2.000€ pour un Bbio à -20%, mais on dépenserait jusqu’à 6.000€ pour un Bbio à -30%.

 

  • Garantir la fraîcheur pendant les étés caniculaires et intégrer plus facilement dans les études thermiques le besoin en froid via la climatisation. En effet, à ce jour, le passage en froid des systèmes gainables ou l’installation de climatiseurs sont souvent réalisés après la livraison de la maison alors que celui-ci n’a pas été pris en compte initialement dans l’étude thermique.

 

  • Enfin, un nouveau thème fait son apparition, « Diminuer l’impact carbone des bâtiments » en favorisant des équipements et des matériaux émettant peu de gaz à effet de serre (isolants biosourcés), et encourager le recours aux énergies décarbonées (l’électricité, le bois et les réseaux de chaleur alimentés par des énergies renouvelables).

 

Alors que l’électricité (énergie bas carbone) était pénalisé avec la RT2012, la baisse des émissions carbone demandée par cette nouvelle réglementation risque de pénaliser le chauffage au gaz (chaudière à condensation par exemple) et favoriser un retour à l’électrique.

 

C’est surtout le secteur de la promotion qui risque d’être le plus touché sur ce point, car ils ont majoritairement recours au chauffage au gaz.

Pour les maisons individuelles, outre les pompes à chaleur qui ont le vent en poupe depuis un grand nombre d’années, il sera peut-être question d’un retour au bon vieux radiateur électrique !

 

 

En maison individuelle, le passage de la RT2012 à la RE2020 entraînerait un surcoût estimé entre 5% et 13% ce qui n’est pas évident à appréhender lorsque le prix du foncier ne cesse d’augmenter et qu’une crise sanitaire prédit certainement une crise économique.

 

Toutefois, restons positif, les Maisons HERAUD se rapprochent déjà de certains critères de la future réglementation notamment avec un bâti renforcé thermiquement. Ainsi, le cap sera plus facile à franchir et le surcoût, proposé à nos clients, moindre.

 

 


 

 

NOUS CONTACTER

Vous souhaitez en savoir plus ? N’hésitez pas à nous contacter :

https://www.maisons-heraud.com/contact/

 







05 57 77 29 00

> Contactez-nous...

OUVERT TOUS LES JOURS DE 9 H À 18 H 30 DU LUNDI AU VENDREDI

Certification Qualitel

Afficher le certificat de qualité


Afficher !



Recevez-nos offres !

Annonce terrains, nouvelles réalisations...


Inscrivez-vous !
la conception sur mesure,
notre ambition
https://www.maisons-heraud.com/reglementation-environnementale-re-2020-quel-impact-sur-votre-projet-de-construction/?utm_campaign=blog&utm_medium=social&utm_source=facebook_publication